Православное христианство.ru. Каталог православных ресурсов сети интернет

Рейтинг@Mail.ru

05-06-2017

LE SACREMENT DU MARIAGE

Qu’est-il indispensable de connaitre pour une préparation correcte au sacrement du mariage ?

Le fiancé et la fiancée doivent être, tous deux, croyants et chrétiens orthodoxes. Si l’un des deux n’est pas orthodoxe, il est indispensable de s’en entretenir au préalable avec le prêtre. Est-il possible en principe de procéder au mariage si l’un des deux est chrétien non orthodoxe ? La réponse à cette question se trouve dans le document religieux, adopté par le Concile des Evêques : « Dans un esprit d’économie pastorale, l’Eglise orthodoxe russe, aujourd’hui comme par le passé, estime possible le mariage entre chrétiens orthodoxes et catholiques, membres des Eglises orientales et protestants confessant la foi au Dieu Trinité, à condition que le mariage soit béni par l’Eglise orthodoxe et que les enfants soient élevés dans la foi orthodoxe. La même pratique est observée depuis des siècles dans la plupart des Eglises locales » (BCS X.2).       

La veille du sacrement (pour les croyants le mariage est un sacrement et pas une « cérémonie ») il est indispensable que les futurs mariés se confessent et de préférence communient dans la même église où ils ont l’intention de se marier. La confession peut avoir lieu un ou deux jours avant le mariage.

La tradition populaire, profondément enracinée dans la tradition de l’Eglise, confère une importance particulière à la bénédiction du mariage par les parents. C’est pourquoi il faut veiller à ce que la nouvelle vie familiale commence dans la paix et dans de bonnes dispositions réciproques avec les parents et les proches, et dans le profond respect des parents. Cependant il est dit dans les Saintes Ecritures : « l'homme quitte son père et sa mère et s'attache à sa femme, et ils deviennent une seule chair » (Genèse 2,24).

Avant le sacrement, le mariage doit être enregistré par les autorités du pays de résidence des époux.

Il est souhaitable que les fiancés aient chacun deux témoins. Les témoins, en principe, doivent être eux-mêmes mariés. Selon une tradition ancienne les parrains et marraines jouent souvent le rôle de témoins. 

Avant la célébration du sacrement, les futurs époux doivent se procurer tout ce qui est indispensable :

1) Les icônes du Seigneur et de la Mère de Dieu (elles peuvent être des icônes spéciales de mariage : insérées dans un double cadre).

2) Les alliances (l’époux peut avoir une alliance en argent, l’épouse doit obligatoirement avoir une alliance en or).

3) Les cierges de mariage (il faut se préoccuper d’une protection contre les coulures de cire).

4) Les étoles brodées (on peut en avoir deux, l’une se place sous les pieds, l’autre sert à lier les mains des mariés). 

Les époux doivent obligatoirement porter des croix personnelles. Pour la fiancée le port d’une jupe courte au-dessus des genoux n’est pas toléré. Les femmes doivent être couvertes (voile, fichu). Le fiancé doit être en costume (de préférence clair).

Tout peut en principe être acheté dans l’église, sauf les alliances. Il faut s’adresser au comptoir de vente des cierges. Il faut décider à l’avance les questions de la participation du chœur, de la sonnerie des cloches et de la décoration de l’église etc…

Les futurs époux doivent discuter de la date et de l’heure du mariage avec le prêtre, en personne et à l’avance.

Calendrier des mariages 2019

Calendrier des mariages 2020