Православное христианство.ru. Каталог православных ресурсов сети интернет

Рейтинг@Mail.ru

13-06-2017

LE SACREMENT DE LA PENITENCE - CONFESSION

La confession dans notre église a lieu le samedi soir avant les vêpres. Egalement la veille de chaque Divine liturgie, une demi-heure avant son début.  

Il convient de venir préparé à la confession, avec une claire conscience de ses péchés.

De nommer ses péchés devant le prêtre doit se faire de façon claire et complète, sans les cacher ni en diminuer leur poids.
 
L’intention consciente de taire certains péchés au moment de la confession la rend non valide et ne fait qu’accentuer l’état du pécheur. Il ne convient pas de tenter le Seigneur avec un repentir non sincère, exerçant un outrage à sa conscience. Tenter de tromper le Saint Esprit, présent au sacrement au travers du serviteur de Dieu, auquel il a confié le pouvoir de soigner et de sauver les âmes : « Recevez l’Esprit Saint : celui à qui vous pardonnez les péchés, ils lui seront pardonnés, celui à qui vous les laisserez, ils lui seront laissés » (Jean  20,23) - est une suggestion satanique.

Plus la confession sera  complète, son sentiment de repentir présent et la volonté forte de changer sa vie de pécheur, plus le Sacrement et le pardon par le prêtre du pécheur, seront effectifs.

Blâmer les autres pendant la confession lui enlève sa force et la rend ineffective.

Il ne convient, pendant la confession, de ne juger, ne manifester et ne reprocher qu’à soi-même, espérant le pardon de Dieu omniscient de ses péchés secrets et visibles.  

La confession avant chaque Liturgie pour les paroissiens à demeure n’est pas obligatoire, s’il n’y a pas de raison particulière pour cela. Il convient de penser à ceux pour qui la confession est plus nécessaire afin de ne pas empiéter sur leur temps.   

Pour ceux qui se confessent la première fois il est fortement recommandé de venir le samedi soir, car la veille de la Liturgie il n’y a jamais le temps suffisant pour une discussion pastorale.

Embrasser la Croix et l’Evangile se fait après la confession et pas avant.

En fin de confession le repentant donne son nom chrétien complet et baisse la tête. Le prêtre, pendant ce temps, lit la prière d’absolution.

Suivant l’importance des péchés le prêtre peut infliger au repentant une pénitence provisoire, destinée à lutter contre une habitude pécheresse ancrée et au rapprochement de Dieu.  

Il convient également de se souvenir que la confession pendant la Liturgie n’est pas normale. Le prêtre doit se tenir auprès de l’Autel et prier pendant l’Eucharistie avec tous les croyants.  

La veille de la confession, ou après celle-ci, on lit le Canon du repentir à notre Seigneur Jésus Christ.