Православное христианство.ru. Каталог православных ресурсов сети интернет
Top.Mail.Ru

06-01-2022, Paris

Message de Noël de Son Éminence Antoine, métropolite de Chersonèse et d'Europe occidentale.

Métropolite Antoine

Chers confrères archipasteurs, presbytres et diacres, moines et moniales, frères et sœurs, bien-aimés dans le Seigneur !
 
J’adresse à vous tous mes félicitations les plus cordiales à l’occasion de la grande et salutaire fête de la Nativité du Christ !
 
Les premières paroles de la Divine Liturgie, « Béni soit le règne du Père, du Fils et du Saint Esprit », nous rappellent que dès que nous franchissons le seuil de l’église et que nous commençons à participer à la vie mystique de l’Église, le Seigneur nous rend aussitôt participants à Son Royaume, là où aucune loi de la nature n’opère, là où il n’existe plus ni temps ni espace.
 
Par la force du Saint Esprit, le Sauveur fait que nous tous – qui participons à la Sainte Eucharistie – outrepassons les limites des siècles. Lors de la Divine Liturgie, Il ne nous aide pas uniquement à nous rappeler les grands événements de l’histoire biblique, mais Il nous donne également la possibilité d’en faire l’expérience, comme si nous-mêmes nous étions leurs contemporains et leurs témoins. « À ta Cène mystique, Fils de Dieu, reçois-moi en ce jour… », c’est-à-dire maintenant, à cet instant !
 
Rassemblés aujourd’hui dans les églises de Dieu, nous honorons dans nos prières la naissance du Christ. Nous joignant aux bergers et aux rois-mages, nous accourons vers la crèche de Bethléem afin de nous incliner devant le Sauveur, venu dans ce monde, afin de Lui offrir nos dons et de Lui adresser nos demandes les plus personnelles.
 
En contemplant le Divin Enfant, qui par Sa venue au monde donne à l’humanité l’espérance du salut, prions-Le pour qu’en ce temps difficile Il nous garde tous en bonne santé et dans la prospérité, qu’II guérisse les malades, qu’Il console les affligés, que, d’en-haut, Il octroie Sa force et Son aide aux médecins qui se battent jour et nuit pour sauver des vies humaines.
 
Et que notre foi devienne un de ces dons présentés au Sauveur nouveau-né. Cette foi sincère se traduit avant tout par notre confiance envers Dieu, elle se manifeste par notre capacité à nous confier à la miséricorde divine quelque difficiles que soient les circonstances.
 
Que le Seigneur miséricordieux et magnanime bénisse l’année à venir afin qu’elle nous devienne l’été de Ses bontés (Ps. 65:12). Et que la douce joie de Noël, que nous vivons actuellement, illumine nos cœurs et les réchauffe par la lumière sans déclin de l’Amour divin.
 
Avec amour en Christ,
 
+ANTOINE,
Métropolite de Chersonèse et d’Europe occidentale
Exarque du Patriarche en Europe Occidentale